Tourisme

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Le Musée Matisse au Palais Fénelon
Le Musée Matisse au Palais Fénelon

Le Musée Matisse a été créé en 1952 par Henri Matisse lui-même, dans la ville où il est né le 31 décembre 1869. Le peintre offre, à ses concitoyens du Cateau-Cambrésis (dans les Hauts-de-France), 82 œuvres qu’il installe dans l’Hôtel de Ville Renaissance. En 1982, la collection est transférée en cœur de ville dans le Palais Fénelon – du nom d’un des archevêques qui y a résidé de 1695 à 1715 –, ancienne résidence secondaire des archevêques de Cambrai, seigneurs du Cateau. Le bâtiment actuel, entre cour et jardin, date du milieu du 18e siècle.

Trois collections permanentes : Matisse, Herbin, Tériade

Le musée présente une des plus importantes collections du maître de la couleur au monde : 26 peintures, 21 sculptures, 479 dessins, 220 estampes, 32 livres illustrés, 1 vitrail, 19 objets personnels ; en tout 783 œuvres. La collection couvre toute la carrière de Matisse : de sa découverte de la peinture en 1895, à la période Fauve, de la période niçoise aux dernières compositions réalisées avec des papiers gouachés, découpés et collés, en souvenir de son séjour à Tahiti, jusqu’aux œuvres de la chapelle des Dominicaines de Vence, dans le midi de la France. En 1956, le musée est enrichi des œuvres de l’artiste abstrait, Auguste Herbin – référence internationale dans l’abstraction géométrique –, qui offre à la ville de son enfance un ensemble emblématique d’œuvres géométriques et colorées. La collection du musée est encore augmentée par un don exceptionnel de livres rares d’artistes et d’œuvres personnelles des plus grands artistes du 20e siècle – Pablo Picasso, Henri Matisse, Marc Chagall, Alberto Giacometti, Fernand Léger, Georges Rouault, Le Corbusier – ayant appartenus à l’éditeur et au critique d’art Tériade, de son vrai nom Efstratios Eleftheriadis (1897-1983). 27 livres de peintres conçus et illustrés par l’éditeur des plus grands artistes d’art moderne, Tériade, forment un accord entre poésie et peinture. Des oeuvres exceptionnelles, ayant appartenus au couple Tériade pour agrémenter leur appartement parisien et leur villa Natacha de Saint-Jean- Cap-Ferrat, complètent ce don. Ainsi, dans la cour d’entrée du musée, une sculpture de Giacometti accueille les visiteurs. A l’intérieur, la petite salle à manger de l’éditeur – ornée des oeuvres inédites d’une céramique et d’un vitrail d’Henri Matisse, de coupe et lustre de Giacometti et d’une sculpture d’Henri Laurens – est reconstituée à l’identique.

Deux expositions temporaires...

Le Musée Matisse au Palais Fénelon

HARMONIE DES SPHÈRES

Auguste Herbin, Geneviève Claisse ou encore Jean Dewasne – artistes abstraits géométriques, originaires du Nord, et férus de sciences exactes, dont le musée départemental Matisse possède une importante collection – ont utilisé le cercle comme un élément récurrent de composition. Le travail de ces artistes entre en résonance avec les photographies que le spationaute français, Thomas Pesquet, a faites pendant ses loisirs à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Quand il nous montre la Terre depuis l’espace, nous sommes frappés par l’extrême beauté de notre planète. De même, quand il photographie son environnement, l’absence de pesanteur donne à son habitacle une sensation de sphère ou de cercle.

Cette exposition établit un rapprochement de ces deux visions : celle de l’artiste s’inspirant de la science et celle du scientifique traduisant sa fascination de l’espace par la photographie. L’une et l’autre dialoguent et se complètent mutuellement. L’exposition – visible jusqu’au 6 novembre – met en regard, dans un dialogue qui se veut aussi formel que poétique, des œuvres d’Auguste Herbin, de Geneviève Claisse, de Jean Dewasne dont le monumental «Habitacle rouge», un bronze de Joan Miró, quelques extraits de revues et de livres illustrés édités par Tériade et photographies des artistes exposés, deux statuettes antiques représentant Mars et Atlas prêtées par le Forum antique de Bavay, des œuvres contemporaines prêtées par le MusVerre, ainsi que des photographies et une courte vidéo de Thomas Pesquet et de la NASA, vues intérieures et extérieures de la Station spatiale internationale (ISS), de la planète Terre et d’aurores boréales.

Le Musée Matisse au Palais Fénelon

CIRQUE !

La deuxième exposition temporaire (jusqu’au 31 décembre), intitulée «Cirque!», est consacrée à l’univers codé du cirque et à ses traductions plastiques. En effet, les personnages, décors et espaces hauts en couleurs du cirque ont séduit de multiples artistes parmi lesquels, dans les collections du musée, Marc Chagall, Fernand Léger, Henri Matisse ou encore Georges Rouault. Par un flamboyant répertoire de lignes sinueuses, de formes et de couleurs puissantes, sur le papier ou sur la toile, ils en ont fixé l'énergie et la souplesse, la force et magie, les jeux d'équilibre, mouvements et émotions.

Tériade et le cirque

Dès 1943, Tériade, critique et éditeur d’art, invite ses amis peintres Chagall, Léger, Matisse, et Rouault, les «maîtres classiques» de l’art moderne à s’exprimer sur l’univers captivant et fascinant du cirque et ainsi formuler son esthétique du livre de peintres : un espace construit comme une architecture et scandé musicalement constituant un condensé de modernité : formes, couleurs, contrastes, mouvements, rythmes et vitesse. Dès lors, l’artiste se fait saltimbanque et reprend à son compte les outils de la fantaisie circassienne. La création s’assimile à la piste dans une architecture symbolique, le cercle devient élément unificateur de tout ce qui d’évidence n’a jamais coexisté : le lion et le cheval, la bicyclette et le funambule. Le héros n’est plus un dieu, un général mais un clown, une danseuse, une écuyère… Spectacle d’une « métaphysique du silence », le cirque célèbre un monde en marge, nomade : jongleurs, acrobates, contorsionnistes ou montreurs d’animaux, les artistes ne parlent pas, exception faite des clowns et de Monsieur Loyal. Cette exposition regroupe une sélection d’œuvres issues des collections du musée et un ensemble de documents prêtés par les Archives départementales du Nord.

Musée départemental Matisse – Palais Fénelon – Le Cateau-Cambrésis (France) – tél. +33 (0)3 59 73 38 00 – www.museematisse.fr

Josiane REGINSTER

Photos : 1. Musée Matisse / 2. Thomas Pesquet – Swan over Bahamas, print / 3. Marc Chagall – Cirque, photo : Philip Bernard.

Article mis en ligne en juillet 2022

Horloger, le temps d'un week-end à Besançon
Horloger, le temps d'un week-end à Besançon

Passionné(e) d'horlogerie, vous avez envie de rentrer au cœur du métier d'horloger? Alors optez pour un week-end en France, et plus précisément à Besançon, capitale européenne du temps fréquence et des micro-techniques. Outre une découverte touristique de la ville – avec la visite de la Maison natale de Victor Hugo, du Musée du Temps, du Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie et de la célèbre citadelle de Vauban –, un atelier, animé par un horloger professionnel, vous initiera à l'assemblage d'une montre mécanique ou d'une montre quartz (gamme UTINAM ou UNAM). Si vous le souhaitez, vous pourrez emporter cette montre que vous aurez fabriquée vous-même.

Horloger, le temps d'un week-end à Besançon

Le forfait «week-end horloger» à Besançon (2 jours/1 nuit) est disponible au prix de 924 € pour 2 personnes. Il comprend une nuitée en chambre double dans un hôtel *** de charme, avec petit déjeuner, un repas gastronomique avec champagne et vins inclus, l'accompagnement d'un guide pour la visite de la ville et des musées, ainsi que la formation en atelier horloger. Un supplément sera facturé si vous emportez la montre.

Renseignements et réservations : tél. + 33 (0) 6 31 76 43 73.

C.F.

Article mis en ligne en juillet 2022

Dijon, Cité de la Gastronomie et du Vin
Dijon, Cité de la Gastronomie et du Vin

La Bourgogne est reconnue pour sa célèbre gastronomie et ses vins réputés. Cette région invite à une expérience 100% culture et plaisir. En effet, le 6 mai dernier s’est ouvert – sur le site de l’ancien hôpital du Saint-Esprit – la Cité de la Gastronomie et du Vin. Se cultiver, se former, se régaler… c’est le triptyque fondateur de la Cité. De grandes expositions s’étendent sur 1750 m² pour décrire les mille facettes du «bien manger» et du «bien boire» à la française. L’école de cuisine Ferrandi Paris, l’école des vins de Bourgogne, les commerces de bouche, la librairie gourmande, la cuisine expérientielle du Village gastronomique, la Cave et les Restaurants du groupe Epicure, les 9 salles de cinéma Pathé Dijon, font aussi rayonner la gastronomie française et le vignoble bourguignon.

L’accès est gratuit et libre 7j/7 si l’on souhaite parcourir simplement les allées du village gastronomique, visiter le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (cet espace d’expositions révèle les différents visages du Dijon d’hier et d'aujourd’hui), ou encore la Chapelle Sainte-Croix de Jérusalem. Pour toutes les autres activités, des billets sont disponibles à l’achat, sur place ou en ligne. Visiter la Cité de la Gastronomie et du Vin, c’est vivre une expérience gastronomique et culturelle unique.

C.F.

www.bourgogne-tourisme.com

Photo : © François Weckerle

Article mis en ligne en juin 2022

Les Montagnes du Jura fêtent «Le Bicentenaire de Louis Pasteur»
Les Montagnes du Jura fêtent «Le Bicentenaire de Louis Pasteur»

Si les Montagnes du Jura offrent des lacs, des cascades, des rivières, des paysages sauvages, des villages pittoresques aux charmes irrésistibles, ainsi que des produits du terroir, les Montagnes du Jura ont aussi vu naître, grandir ou travailler quelques personnalités : écrivains, peintres et hommes scientifiques. Né à Dole le 27 décembre 1822, Louis Pasteur a révolutionné la médecine et fait de nombreuses avancées scientifiques au XIXe siècle, notamment avec la vaccination. Il a également développé des recherches fondamentales. A travers ses travaux sur les vins du Jura et les procédés de fermentation, il a mis au point la pasteurisation des aliments. Son œuvre n’a pas pris une ride, les mesures préventives de distanciation physique et les règles d’hygiène qu’il a édictées sont toujours aussi efficaces et utiles en cas d’épidémie. La crise sanitaire liée au Covid 19 nous l’a démontré.

Les Montagnes du Jura fêtent «Le Bicentenaire de Louis Pasteur»

Tout au long de cette année 2022, les Maisons de Louis Pasteur célèbrent la naissance du savant jurassien qui bénéficie d’une reconnaissance universelle. De la tannerie à Dole où il a vu le jour, à sa maison d’Arbois, où il a installé son laboratoire personnel à l’âge adulte. De sa vigne de Rosières, où il a mené ses travaux sur la fermentation des vins, au sommet du Mont Poupet où il a ouvert une série de ballons stériles, contenant des bouillons de culture.

C.F.

www.montagnes-du-jura.fr

Photos : 1. Maison natale de Louis Pasteur à Dole, © Laurent Cheviet - BFC Tourisme / 2. Maison de Louis Pasteur à Arbois, © Alain Doire - BFC Tourisme.

Article mis en ligne en juin 2022

Réouverture du Forum antique de Bavay
Réouverture du Forum antique de Bavay

L’inauguration officielle du parcours couvert du Forum antique de Bavay – musée archéologique du Département du Nord, dans la Région Hauts-de-France – a eu lieu le samedi 14 mai 2022, lors de la Nuit européenne des Musées. Le nouveau parcours de visite – fruit de deux ans de travaux de grande ampleur – protège des aléas climatiques les vestiges archéologiques, mais offre aussi aux visiteurs une nouvelle expérience de visite à travers un circuit aménagé de scénographies pour s’immerger au cœur du quotidien des habitants de «Bagacum» (ancien nom romain de Bavay). Grâce à ses collections exceptionnelles et son impressionnant site archéologique de 2,5 hectares, le site permet de découvrir un forum romain impérial, le plus vaste d’Europe du Nord.


Bagacum, capitale des Nerviens

Au Ier siècle de notre ère, le territoire des Nerviens, comme l’ensemble de la Gaule, devint romain. À la suite de la réorganisation de l’Empire sous Auguste, Bagacum devint alors capitale de la cité des Nerviens. Son territoire s’étendait entre les rives de la Sambre et de l’Escaut et englobait les villes actuelles de Cambrai et de Bruxelles. La cité se vit alors dotée de l’un des plus grands forums de tout l’Empire romain. Aujourd’hui encore, le forum de Bavay est le plus grand jamais mis au jour en France. Bagacum se trouvait au croisement de sept routes romaines dont la plus importante reliait Boulogne-sur-Mer à Cologne. Cet emplacement stratégique lui permit de se développer et de devenir un important centre urbain de la Gaule Belgique. Cependant, à la fin du IIIe siècle, Bagacum dut faire face aux incursions venues d’Outre- Rhin. La ville fut alors dotée de fortifications qui s’appuyaient sur le forum.

La découverte du Forum

Dès le 18e siècle, des objets furent mis au jour. En 1906, fut fondé le premier musée de Bavay. En 1940, à la suite du bombardement de la ville, il fut décidé de ne pas reconstruire à l’emplacement du Forum et de poursuivre les fouilles. En 1969, plus de 300 objets en bronze ont été découverts et forment le Trésor des Bronzes. En 1976, le musée actuel de Bavay a été construit, à proximité immédiate du site archéologique. Dans les années 1990, d’importantes fouilles ont été menées avec les universités, mettant en évidence les différentes parties du forum et l’inscrivant sur la liste des trente sites archéologiques d’intérêt national. Entre 2009 et 2011, une grande campagne de travaux de restauration d’urgence et de mise en valeur des vestiges est menée, avant de lancer le chantier de couverture du cryptoportique en 2020.

Des vestiges uniques…

Le Forum antique de Bavay est, à ce jour, le plus grand forum découvert en France et l’un des plus grands de l’ensemble de l’Empire romain. Il représente un vestige unique et le témoin des différentes époques de Bagacum : de son statut de capitale, avec le forum monumental, jusqu’à son déclin, avec les murailles se dressant tout autour pour protéger la ville, désormais réduite. Véritable cœur de la cité, le forum romain concentrait les activités politiques, judiciaires et religieuses. L’esplanade centrale – grande place dallée au centre du forum occupée par des statues et des inscriptions officielles – était bordée sur ses grands côtés par des portiques abritant les bureaux administratifs. Les citoyens venaient y échanger leur monnaie, bénéficier du service des poids et mesures (ponderarium) ou encore consulter un avocat. La basilique était le centre de l’activité judiciaire et politique. Celle de Bavay était l’une des plus vastes de l’Occident romain. Le temple, au cœur de l’aire sacrée, était dédié aux activités religieuses. Comme l’esplanade centrale, cette aire était entourée de portiques, mais ses fondations étaient semi-souterraines: il s’agissait du cryptoportique dont les arcades de 4 mètres de haut, particulièrement bien conservées, s’élèvent encore aujourd’hui.

… Mais en danger

Couverts à l’époque antique, les différents éléments du cryptoportique n’avaient pas été conçus pour être exposés à l’air libre. Depuis leur mise au jour dans les années 1940-50, ils étaient exposés aux intempéries. Le site était également compromis par le développement d’une végétation laissée libre. Conformément à la Charte de Venise de 1964, imposant notamment la réversibilité des interventions de restauration sur les monuments historiques (elles doivent pouvoir être démontées), les différents dispositifs de conservation envisagés offraient des résultats mitigés. La couverture du cryptoportique s’est donc imposée comme solution aux différentes problématiques de conservation du site.

Les enjeux d’un projet d’ampleur

Une couverture, légère et aérienne, a été installée et prend en compte les facteurs climatiques, le temps et l’évolution de la végétation. La charpente a été transportée par convoi exceptionnel et assemblée sur site. La pose de ses fondations a exigé une ingénierie pointue et une maîtrise des techniques, afin de ne pas endommager les vestiges déjà découverts et ceux restés enterrés. La couverture, opaque et isolée, permet à présent de proposer une ambiance ombragée tout en évitant l’amplification thermique et acoustique. Cette réalisation a permis de construire un nouveau parcours de visite – accessible aux personnes à mobilité réduite, y compris les malvoyants et aveugles –, complété par une mise en scène ludique avec des plans et images en relief, des projections vidéos ou encore des diffusions sonores.

Réouverture du Forum antique de Bavay

L’exposition temporaire

Jusqu’au 8 novembre 2022, le musée archéologique du Département du Nord accueille l’exposition «M’as-tu vu ? Être et paraître à la romaine en Gaule du Nord» : l'occasion pour le Forum antique de Bavay de présenter une étude récente d’objets d'hygiène et de toilette de sa collection. Le public est invité à s’interroger sur l’apparence à l’époque romaine et la diversité des moyens utilisés. De la naissance à la mort, tous les objets utilisés pour la mise en beauté sont mis en scène : fibules, parures, objets et pratiques de soins du corps, vêtements et accessoires, sans oublier une galerie de portraits. Tous ces éléments participèrent à la construction d'une identité individuelle et collective propre à cette région de l'Empire.

Le plus

Un jardin contenant des plantes aromatiques et médicinales, utilisées du temps des Romains, offre une halte bienvenue pour se reposer ou pour pique-niquer, par beau temps.

Josiane REGINSTER

Forum antique de Bavay : 2 allée Chanoine Henri Biévelet – 59570 Bavay – tél.+33 (0)3 59 73 15 50 – forumantique.fr.

Photos : 1. Vestiges du Forum de Bavay – © Département du Nord / 2. Objets d'hygiène et de toilette présentés dans l'exposition «M'as-tu vu ? Etre et paraître à la romaine en Gaule du Nord» / © Forum antique de Bavay.

Article mis en ligne en juin 2022

La Nouvelle Aquitaine

La plus grande région de France s'est fixée pour but de devenir la première destination durable en France et en Europe.

En plus des vols vers 9 aéroports internationaux, une connexion ferroviaire TGV direct relie Bruxelles à Bordeaux, avec étape à Poitiers et Angoulême.

Parmi les nombreuses destinations renommées, citons entre autres :

Bordeaux – ville UNESCO, depuis 2007, avec 350 bâtiments classés Monuments Historiques –, permet des expériences multiples. La Cité du Vin met à l'honneur les vignobles du monde entier : la 12e édition de «Bordeaux Fête le Vin»va se dérouler du 23 au 26 juin. Une exposition consacrée à « Venise la Sérénissime » se déroule aux Bassins des Lumières, jusqu'au 2 janvier 2023.

La Nouvelle Aquitaine

Limoges est la capitale française des arts du feu. La porcelaine de Limoges est, aujourd'hui, produite par une vingtaine de manufactures. Avec ses châteaux, ses églises et abbatiales, ses forteresses du XIIe siècle, cette ville possède un riche passé médiéval.

Cognac est la ville de naissance du roi François Ier. Avec ses 75.000 hectares, le vignoble de Cognac peut se targuer d’être le plus grand vignoble de raisins blancs d'Europe. Des maisons historiques de fabrication de cette eau-de-vie réputée, telles Hennessy, Remy Martin, Martell..., y sont enracinées.

La Nouvelle Aquitaine

La Vallée de la Dordogne peut s’enorgueillir de posséder une des découvertes archéologiques majeures de l'humanité : la Grotte de Lascaux, découverte en 1940. Une réplique complète de la célèbre grotte permet aux visiteurs de l'appréhender comme nos ancêtres préhistoriques, il y a 20.000 ans.

Ses villages de charme, dont Sarlat – capitale du Périgord Noir – avec ses rues pavées, ses murs en pierres de taille et ses toits de lauzes, sont à parcourir. A six kilomètres de Sarlat, vient d'ouvrir le «Domaine de Rochebois», un hôtel 4 étoiles bénéficiant d'un cadre exceptionnel.

Les Pyrénées – région mondialement connue pour ses sommets et ses étapes emblématiques du Tour de France – se concentrent sur la célébration de la nature et des traditions. Pau – ville d'art et d'histoire (ville natale du roi Henri IV) – décline ses belles demeures de villégiature du XIXe siècle. Deux sites sont classés par l'UNESCO : la Cathédrale d'Oloron et le Chemin de Saint-Jacques.

La Nouvelle Aquitaine

Le Pays Basque offre l'océan, la montagne, la campagne, les stations balnéaires réputées et les villages authentiques. Biarritz – lieu de villégiature de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie – est la plus urbaine des stations. La ville se distingue par son architecture originale et son casino. Saint-Jean-de-Luz – port de pêche et ancienne cité corsaire – bénéficie d'un beau patrimoine architectural.

La Rochelle – complexe portuaire depuis le XIIe siècle – contient, aujourd'hui, trois ports (de pêche, de commerce et de plaisance). Au Vieux Port, deux tours témoignent de l'histoire de la ville. Avec la mer et la nature en toile de fond, elle est aussi une cité millénaire, dotée d'un riche patrimoine historique et urbain. Reliée à la Rochelle par un pont de 2,9 kilomètres, l'île de Ré – célèbre pour ses roses trémières et ses maisons basses aux volets verts ou bleus – offre une nature préservée.

A Massignac, le «Domaine des Etangs» est un hôtel 5 étoiles dont le territoire s'étend sur 1.000 hectares de nature préservée, entre forêts, pâturages et étangs. 29 chambres doubles et suites sont réparties entre le château du XIIIe siècle et six métairies. Côté gastronomie, le restaurant s’inspire de la nature, en harmonie avec les saisons et les richesses des produits locaux.

Christian FARINONE

www.nouvelle-aquitaine-tourisme.com

Photos : 1. Château de Bonneval (Limoges) / © Anne-Sophie Dubreuil

2. Grotte de Lascaux – Diverticule Axial (Dordogne) / © Dan Courtice

3. Biarritz – Grande Plage / © CG64 – JM Decompte

Article mis en ligne en mai 2022

Exposition «Eugène Leroy. A contre-jour»
Exposition «Eugène Leroy. A contre-jour»

Le MUba Eugène Leroy à – situé dans la Région Hauts-de-France – présente, jusqu'au 2 octobre 2022, une exposition célébrant l’artiste natif de Tourcoing (1910-2000) selon deux approches complémentaires : en le replaçant dans le paysage artistique du 20e siècle, et en interrogeant sa contemporanéité face à des créations d’aujourd’hui.

L’exposition – labellisée d’intérêt national par le Ministère français de la Culture – est conçue en partenariat avec le Musée d’Art Moderne de Paris qui organise une grande rétrospective «Eugène Leroy. Peindre», jusqu'au 28 août 2022.

La première partie de l’exposition «Eugène Leroy. A contre-jour» explore les rencontres d’Eugène Leroy dans le milieu culturel et artistique du Nord des années 1960, l’une des scènes européennes les plus dynamiques de l’après-guerre. Aux côtés de ce riche réseau d’artistes, de galeristes, de conservateurs de musées et de collectionneurs, le peintre construit sa singulière trajectoire. Leroy observe, expose et se nourrit de ses échanges avec des personnalités d’exception. L’exposition le met ainsi en lumière d’une manière inattendue et inédite, comme le ferait un contrejour, sans le cloisonner à un quelconque déterminisme géographique et culturel. Cette exploration évoque une communauté artistique, d’amis autant que d’inspirations, autour de quatre thèmes : la figure humaine, le paysage, la vanité et le fantastique. La synergie entre galeristes et musées, notamment Marcel Evrard et Jacques Bornibus au musée de Tourcoing, témoigne de la reconnaissance du travail de Leroy dès les années 1950. Le soutien des grands collectionneurs, industriels du textile, démontre la place importante de l’artiste au sein de la scène artistique régionale et nationale.

Exposition «Eugène Leroy. A contre-jour»

La seconde partie de l’exposition sonde les liens réels et imaginaires entre l’œuvre d’Eugène Leroy et la scène artistique contemporaine. Dans un dialogue thématique et formel, une quinzaine d’artistes interroge la radicalité et la contemporanéité des Saisons (1993-1994), un ensemble de peintures emblématiques des dernières œuvres d’Eugène Leroy. Le jardin, une nature proche et familière, constitue une source d’inspiration et de réflexion intime pour les artistes. La force plastique des éléments naturels comme le vent, la terre et l’eau, les fascine et façonne leurs œuvres. La lumière et la couleur, qui varient au fil d’une journée ou d’une saison, expriment avec la plus grande sensibilité leur rapport au monde. La captation de la lumière du soleil, les couleurs vives qui frappent le regard, miroitantes ou celles, voilées, qui se diffusent avec légèreté à la surface d’un papier ou de l’eau, sont autant de manières de s’immerger dans un univers artistique. Les sculptures, peintures, œuvres textiles, installations, photographies et vidéos, surprennent et proposent des contrepoints à l’œuvre d’Eugène Leroy, artiste prolifique aussi inclassable qu’universel.

Installé au cœur du centre-ville de Tourcoing, le MUba Eugène Leroy fait dialoguer les époques et les disciplines artistiques en déployant des sujets d’exposition inédits, dans des accrochages inattendus, renouvelés régulièrement. Précurseur, ce musée laboratoire occupe une place singulière dans le paysage culturel français par sa créativité, une attention particulière portée à l’histoire de la peinture, à l’émergence artistique et à la scène artistique régionale. Créé en 1860, le musée des beaux-arts de Tourcoing est transféré, dans les années 1930, dans l’ancien hôtel particulier Roussel-Defontaine datant du 19e siècle. L’adjonction de deux grandes galeries d’exposition surplombées de larges verrières, caractéristiques de l’architecture Art déco de l’époque, offre d’amples espaces baignés d’une belle lumière zénithale.

En 2009, le MUba reçoit une donation exceptionnelle constituée de quatre cent quarante œuvres de grande qualité et illustrant les différentes périodes de la carrière d’Eugène Leroy, de 1930 à 2000, avec une attention toute particulière portée aux peintures et dessins des années 1940-1950, considérés comme la base de ses recherches et peu connus du public. Les œuvres sélectionnées illustrent les différents thèmes abordés par l’artiste au cours de sa carrière – le paysage, le nu et l’autoportrait –, et témoignent de la grande continuité de ses recherches. Cette donation s’est concrétisée par l’évolution du nom du musée des beaux-arts, rebaptisé «MUba Eugène Leroy».

Un catalogue entièrement consacré à la donation de l’artiste au musée, illustré d’une iconographie abondante, vient d’être publié.

Josiane REGINSTER

MUba Eugène Leroy : 2 rue Paul Doumer – 59200 Tourcoing (France) – tél. +33 3 20 28 91 60 – muba-tourcoing.fr.

Photos : 1. Eugène Leroy – Autoportrait en Flandres, 1962, huile sur toile / © collection particulière – photo : François L. Pons.

2. Arthur Van Hecke (1924-2003) – Le petit Rolland Courco en enfant de chœur, 1957, huile sur toile / © LaM - Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut – photo : Philip Bernar-

Article mis en ligne en mai 2022

Rejoindre le sud de la France en Thalys Soleil
Rejoindre le sud de la France en Thalys Soleil

Dés le samedi 2 juillet, et tous les samedis de l’été jusqu'au 27 août, le Thalys Soleil offre à ses passagers un voyage rapide, fluide et confortable vers leur lieu de villégiature dans le sud de la France. Avec le Thalys Soleil, les vacances commencent dès la montée à bord du train : confortablement installés, les voyageurs se détendent, élaborent leur programme de vacances et réservent leurs activités estivales grâce au wifi gratuit.

Le Thalys Soleil relie la gare de Bruxelles-Midi à Valence en à peine 3h36, et Avignon, Aix-en-Provence et Marseille en moins de 5 heures.

En plus d’un voyage rapide, choisir Thalys c’est opter pour l’alternative la plus respectueuse de l’environnement. En effet, le trajet Bruxelles-Marseille est 10 fois moins polluant en train qu’en voiture ou en avion et, depuis janvier 2020, le réseau Thalys est alimenté en électricité certifiée d’origine 100% verte.

Pour rejoindre le sud de la France, Thalys propose trois tarifs : le tarif Standard accessible à partir de 40€ l’aller simple; le tarif Comfort accessible à partir de 75€ l’aller simple; et pour profiter de tous les services de Thalys (dont un repas servi à la place), le tarif Premium débute à 155€ l’aller simple. Les billets sont disponibles via l’application Thalys, le site thalys.com, dans les gares SNCB avec un guichet international, auprès des agences de voyage agréées ou par téléphone au +32 70 66 77 88. Ils sont échangeables jusqu'à l'heure du départ, pour toute réservation effectuée avant le 27 juin.

C.F.

Air Belgium vole vers la République dominicaine
Air Belgium vole vers la République dominicaine

La compagnie aérienne Air Belgium propose, depuis la mi-décembre 2021, des vols directs et réguliers vers Punta Cana, en République dominicaine, au départ de Brussels Airport (Zaventem).

Après un lancement réussi d’une première ligne régulière, au départ de Brussels Airport, vers l’Ile Maurice, Air Belgium offre désormais aussi aux voyageurs deux vols hebdomadaires directs vers Punta Cana, les mercredis et samedis. Les voyageurs peuvent également se rendre à Curaçao, à bord du même vol, après une courte escale à Punta Cana.

Air Belgium propose à sa clientèle un service complet dans ses 3 classes de voyage : Economy, Premium et Business. Avec l’ouverture de cette ligne, la compagnie belge étend l’offre disponible pour les passagers qui souhaitent se rendre dans la plus populaire des destinations des Caraïbes.

A noter que la compagnie poursuit ses développements avec l’arrivée imminente d’un deuxième Airbus A330neo, un appareil dernière génération, faisant partie des modèles les plus économiques et modernes actuellement disponibles sur le marché. En plus d’être beaucoup plus respectueux de l’environnement, ces nouveaux appareils offrent également plus de confort aux passagers avec une cabine plus silencieuse, davantage d’espace et un système de divertissement à bord parmi les plus avancé en Europe.

C.F.

Article mis en ligne en décembre 2021

Office du Tourisme de Singapour à Bruxelles
Office du Tourisme de Singapour à Bruxelles

Au début de cette année 2021, l'Office du Tourisme de Singapour (Singapore Tourism Board – STB) a ouvert un bureau régional à Bruxelles : Avenue Louise 143/4 – 1050 Bruxelles. C'est Melissa Thompson, directrice de la zone Europe de l'Ouest chez STB, qui supervise les activités de ce bureau. Cette ouverture s'inscrit dans la stratégie, à moyen et long terme, du STB d'investir sur les marchés long-courriers; le but étant ici de développer le potentiel du marché du Benelux.

Ces dernières années, le marché européen a connu une forte croissance du nombre de visiteurs et des revenus provenant du tourisme. En 2019, plus de 2,13 millions d'Européens ont visité Singapour, soit une augmentation de 3,4%. Alors que le STB innove et investit dans un monde post-covid, les changements apportés aux activités actuelles en Europe permettront au STB d'être plus productif et plus efficace. Par le biais de son bureau à Bruxelles, le STB pourra poser les bases pour une reprise forte et capitaliser sur les opportunités de croissance au Benelux, en France et en Suisse (MICE).

Au Benelux, Singapour s'est bâti une réputation de pays innovant qui offre des expériences polyvalentes et de haute qualité allant d'expériences culinaires de classe mondiale, d'architecture futuriste, de vie nocturne multi-sensorielle à une culture unique. Tout cela fait de Singapour une destination idéale aussi bien pour des séjours touristiques et de loisirs que des séjours professionnels.

D.T.

www.stb.gov.sg - www.visitsingapore.com

Photo : © Office du Tourisme de Singapour

Article mis en ligne en juin 2021

Survie du tourisme et reprise des voyages internationaux

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a tenu, au mois d’avril en Arabie Saoudite, sa 9e réunion du Comité de crise pour le tourisme mondial. L’objectif étant de donner des impulsions au secteur, dans l’optique d’harmoniser les protocoles sanitaires et de voyages ainsi que d’obtenir des financements pour les entreprises luttant pour survivre à cette crise historique due à la pandémie de Covid-19.

Le Comité – formé de dirigeants politiques, d’organisations internationales dont des organisations apparentées au système des Nations Unies comme l’OMT, de représentants de la finance et d’acteurs privés –, a débattu des recommandations du Comité de crise ciblant quatre domaines fondamentaux : la reprise de voyages transfrontières sûrs; la promotion de voyages sûrs à toutes les étapes du voyage du touriste; le déblocage de liquidités pour les entreprises touristiques et la protection des emplois; et le rétablissement de la confiance envers les voyages.

Le Comité a soutenu la proposition d'un certificat vert numérique de l’Union Européenne comme exemple de protocole conjoint pouvant être suivi par d’autres régions. Lors de la réunion, le Vice-Président de la Commission européenne a expliqué que «l’été 2021 peut marquer l’entrée dans l’après-pandémie et l’avènement d’une période plus sûre, plus durable, plus résiliente et plus prospère», soulignant que «le secteur du tourisme peut et doit monter au créneau pour être en première ligne de la reprise de l’économie européenne et mondiale». Il a également évoqué l’action menée pour accroître la confiance des consommateurs à l’égard du tourisme – déjà ébranlée par les problèmes d’annulation et de remboursement de prestations de voyage –, et fait observer que «les travaux de l’OMT d’élaboration d’un code international de protection des touristes sont très appréciés». Cet instrument juridique est l’une des initiatives majeures de l’OMT pour rétablir la confiance envers les voyages internationaux.

L’OMT et l'IATA (Association du Transport Aérien International) ont annoncé le lancement d’un nouvel outil de suivi des destinations : Destination Tracker. Disponible sur les sites web des deux organisations, cet outil fournira des informations complètes sur les restrictions et les conditions imposées par les compagnies aériennes et les destinations, pour permettre aux touristes de choisir leur voyage en toute connaissance de cause.

Les recommandations du Comité de crise pour le tourisme mondial établi par l’OMT soulignent l’importance de politiques fondées sur les règlements internationaux actuels en matière de santé et d’aviation et notamment les dispositions de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et celles de l’Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI). Le Comité préconise également la création de couloirs sanitaires, la mise en place de solutions sanitaires numériques et l’élaboration d’un système de codes couleurs commun pour servir de cadre reconnaissable de gestion des risques.

Par l’intermédiaire du Comité de crise pour le tourisme mondial, l’OMT fait aussi progresser son action pour s’attaquer à un autre grand défi pour le tourisme mondial : l’interruption brutale des flux de trésorerie du tourisme et le besoin de soutenir les entreprises et de protéger les emplois. Avec l’OACI et l’OMS, l’OMT est l’une des seules institutions des Nations Unies à collaborer à l’initiative de l’OCDE en matière de mobilité internationale. L’OMT travaille également en étroite relation avec la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD). L’OCDE et la BERD ont contribué à cette dernière réunion en date du Comité de crise, notamment par la promotion d’investissements verts dans le secteur. Des représentants de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et de la Société Financière Internationale (SFI) sont également intervenus en se concentrant plus spécialement sur le rôle potentiel de l’innovation, les investissements verts dans le tourisme et l’appui aux entreprises.

C. de V.

Article mis en ligne en mai 2021

Croisières à bord des navires MSC Grandiosa et MSC Seaside
Croisières à bord des navires MSC Grandiosa et MSC Seaside

Le groupe MSC Croisières confirme les itinéraires de ses navires prévus en Méditerranée orientale à partir du mois de mai 2021 et, en Méditerranée occidentale, à partir de juin 2021.

Ainsi, le MSC Seaside sera déployé pour la première fois en Europe, depuis sa mise en service en 2017, et à partir du 1er mai, il rejoindra le MSC Grandiosa en Méditerranée. L’itinéraire actuel du MSC Grandiosa en Méditerranée occidentale sera, lui, prolongé jusque fin mai 2021 : ce navire continuera de proposer des escales dans les ports italiens de Gênes, Civitavecchia, Naples, Palerme ainsi que celui de La Valette à Malte.

Le MSC Seaside suivra un nouvel itinéraire, complémentaire à celui proposé par MSC Grandiosa, avec des escales à Syracuse et à Tarente. Les hôtes pourront embarquer pour des croisières de 7 nuits à destination de Gênes, La Valette à Malte et Civitavecchia ainsi que Syracuse en Sicile et Tarente dans les Pouilles. L'embarquement sera possible dans tous les ports italiens.

En accostant au port sicilien de Syracuse, les hôtes profiteront d’un large choix d'excursions pour découvrir la richesse des sites historiques et archéologiques de la région. Parmi eux, le théâtre de Syracuse, la belle campagne et les villes baroques environnantes, ainsi que le Mont Etna et sa vue impressionnante sur la belle Taormine.

Dans les Pouilles, les hôtes partiront à la découverte de la ville méridionale de Tarente, vieille ville pleine de charme avec ses ruelles sinueuses et ses dizaines d'églises et de palais. Ils auront également la possibilité d’explorer la région des Pouilles et de découvrir le site d'Alberobello, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco et célèbre pour ses habitations en calcaire, connues sous le nom de «trulli».

Les itinéraires des MSC Seaside et MSC Grandiosa sont actuellement disponibles pour les résidents des pays de l’Espace Schengen, de la Bulgarie, de la Croatie et de la Roumanie.

Afin d’assurer la protection des passagers et membres d’équipage, MSC Croisières appliquent un protocole de santé et de sécurité de pointe, qui fait ses preuves depuis août 2020. Les mesures comprennent des tests à l'embarquement ainsi qu’en milieu de croisière, des tests hebdomadaires pour les membres de l'équipage, la distanciation physique, le port du masque dans les espaces publics, un assainissement et un nettoyage approfondis ainsi que la possibilité de partir en excursion uniquement par le biais de MSC Croisières afin de maintenir les mêmes normes élevées de santé et de sécurité qu’à bord.

M.VD.

www.msccroisieres.be

Article mis en ligne en mars 2021

Programme d’innovation de Center Parcs
Programme d’innovation de Center Parcs

L'ambitieux programme de Center Parcs visant à rénover ses domaines de vacances et à élargir son offre en Belgique ainsi que dans d’autres pays d’Europe se poursuit. Avec ce programme d’innovation d’envergure, dans lequel 325 millions d’euros ont déjà été injectés au cours des trois dernières années, Center Parcs veut continuer à surprendre ses hôtes et établir de nouvelles normes dans le domaine des vacances. Le groupe entend donc miser sur la construction de nouveaux domaines et l’adaptation des sites existants avec de nouveaux hébergements plus luxueux, mais aussi en proposant de nouvelles expériences, telles que des cottages à thème et des activités spectaculaires inédites (toboggans aquatiques, aires de jeu intérieures, …). La rénovation des domaines existants en est déjà à mi-parcours et de nouveaux sites devraient voir le jour dans les prochaines années. Il s’agit plus concrètement de Terhills Resort en Belgique, Pütnitz en Allemagne et Les Landes de Gascogne en France. D’autres nouvelles implantations sont prévues en Allemagne et un premier domaine devrait voir le jour au Danemark. Un investissement à hauteur de 650 millions d’euros est affectée à la rénovation de quelque 18 domaines en Belgique, aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, ainsi qu’à la construction de nouveaux sites.

En Belgique, tous les domaines seront totalement rénovés en l’espace de cinq ans. Deux domaines ont déjà entièrement fait peau neuve : Les Ardennes en 2019 et Park De Haan, en 2020, qui est le premier domaine belge de Center Parcs en bord de mer. L’ouverture de Terhills Resort, à proximité de Maasmechelen, est prévue cette année. Ce domaine portera le label exclusif «Resorts by Center Parcs» et sera un domaine de vacances haut de gamme avec 250 cottages et des équipements de luxe. Plus de 100 millions d’euros ont été investis dans ce projet. Les travaux de rénovation de Center Parcs Erperheide - premier site au concept Center Parcs introduit en Belgique en 1981 - ont commencé en septembre 2020 et devraient être achevés pour la fin du premier semestre 2021. L’intérieur des 616 cottages est réaménagé, tandis qu’un grand espace aqualudique vient enrichir l’Aqua Mundo. Erperheide proposera également de nouveaux cottages sur le thème des «animaux de la forêt». Et en août 2021, ce sera au tour de Center Parcs De Vossemeren d’être entièrement réaménagé.

C. de V.

www.centerparcs.be

Article mis en ligne en février 2021

Nouvelle plateforme de réservation chez Brussels Airlines
Nouvelle plateforme de réservation chez Brussels Airlines

Mi-février 2021, la plateforme de réservation de brusselsairlines.com a été transférée sur Amadeus e-Retail, déjà utilisé pour lufthansa.com. La compagnie aérienne Brussels Airlines est la première à s'engager dans un projet d'harmonisation des plateformes de réservation des quatre network airlines de Lufthansa Group. Austrian Airlines et SWISS suivront le mouvement dans le courant de l'année. Brussels Airlines peut ainsi désormais proposer, sur son site Internet, tous les vols et services des quatre network airlines de Lufthansa Group, tels que la réservation des bagages et des sièges. Concrètement cela signifie que quelle que soit la compagnie aérienne de Lufthansa Group avec laquelle un client souhaite voyager, il reçoit l'offre de vol pour l'ensemble du Groupe. Il bénéficie également d'une interface et de fonctionnalités modernes et unifiées. L'harmonisation des plateformes de réservation des différentes compagnies aériennes permet, en outre, de mettre les nouveautés à la disposition des clients beaucoup plus rapidement et donc de réduire le délai de mise sur le marché. Le plus grand intérêt pour les passagers est l'offre de vols et l’accès à davantage de produits à l'échelle du Groupe. Il est, par exemple, envisageable pour un client de Brussels Airlines de modifier une réservation ou d’y ajouter des services supplémentaires même si cette réservation inclut des vols d'autres compagnies de Lufthansa Group.

Outre un choix de vols plus vaste, la nouvelle plateforme offre également plus d'options comme, par exemple, au niveau de la réservation de sièges (y compris des sièges offrant plus d'espace pour les jambes), des possibilités de changements de réservation en ligne et l’option gratuite de blocage d'un tarif pendant 48 heures si la réservation est confirmée ultérieurement.

L'un des plus grands défis de l'aviation est d'œuvrer pour une plus grande durabilité et une réduction de son empreinte carbone. Dans le cadre des nombreuses initiatives et projets de Brussels Airlines dans ce domaine, la nouvelle plateforme de réservation offre désormais aux clients la possibilité de compenser le CO2 de leur voyage, grâce à une coopération avec Compensaid. En effet, Compensaid offre aux passagers le choix d’attribuer leur contribution à un projet de lutte contre la déforestation par MyClimate, ou d’investir dans du carburant durable (Sustainable Aviation Fuel/SAF) qui réduit les émissions de carbone de 80 % par rapport aux combustibles fossiles.

C.F.

www.brusselsairlines.com

photo : Airbus A330 / © Brussels Airlines

Article mis en ligne en février 2021

Nouvelle offre tarifaire de Brussels Airlines
Nouvelle offre tarifaire de Brussels Airlines

La pandémie de Covid-19, qui a paralysé l'aviation mondiale en quelques semaines, a eu un impact dramatique sur les résultats financiers de Brussels Airlines au cours du premier semestre 2020. En effet, la compagnie aérienne enregistre, pour cette période, un chiffe d’affaires de 252 millions d'euros, soit 63% de moins que l'année précédente (1er semestre 2019 : 684 millions d'euros). Brussels Airlines a transporté, entre janvier et juin 2020, 67% de passagers en moins qu'au cours du premier semestre 2019. En réponse à la crise, Brussels Airlines a pris des mesures immédiates et drastiques pour réduire les coûts, tant variables que fixes. Mais la compagnie continue à mettre en valeur son identité belge et ses partenaires locaux.

Elle a, entre autres, optimisé son produit court-courrier et s'aligne ainsi sur les autres compagnies aériennes du Groupe Lufthansa (Austrian, Lufthansa et Swiss).

Cinq nouvelles classes tarifaires sont introduites à partir du 18 août 2020 pour des vols à partir du 1er septembre. Avec trois nouveaux tarifs en Economy Class, deux en Business Class et plusieurs autres offres complémentaires, les passagers pourront personnaliser leur voyage. En alignant son offre sur celle du Groupe Lufthansa, la compagnie aérienne belge bénéficiera également des investissements du groupe dans l'informatique et le développement de nouveaux produits.

Les trois classes tarifaires en Economy Class sont : Economy Light proposant le tarif le plus bas, sans aucune flexibilité et qui convient aux voyageurs soucieux de leur budget et voyageant uniquement avec un bagage à main; Economy Classic avec un tarif standard pour ceux qui souhaitent voyager avec les conforts classiques inclus dans le prix de leur billet, comme un bagage enregistré de 23 kg et un degré de flexibilité limité; Economy Flex offrant une grande flexibilité dans l'organisation du voyage et comprenant un changement gratuit de réservation. Quelle que soit la classe tarifaire en Economy Class et ce, sur tous les vols court-, moyen- et long-courriers, un bagage à main de 8 kg est inclus en plus d'un accessoire personnel. Cette offre uniformisée à travers l'ensemble du Groupe Lufthansa permet de standardiser les vols de correspondance au sein du groupe.

De plus, Brussels Airlines continue à offrir le confort exclusif de sa Business Class. Cette dernière, parfaitement adaptée aux besoins des voyageurs d'affaires, comprend – quel que soit le tarif – deux bagages à main de 8 kg chacun et un accessoire personnel. Les deux nouveautés sont Business Saver pour les passagers souhaitant profiter de tout le confort de la Business Class et d’un certain degré de flexibilité, et Business Flex pour les voyageurs souhaitant bénéficier du confort de la Business Class et d’une flexibilité totale, y compris un remboursement sans frais.

Ces classes tarifaires peuvent être réservés sur www.brusselsairlines.com et auprès des agences de voyage dès le 18 août. Dans le cadre de cette nouvelle expérience de voyage, tous les paiements se font par carte bancaire.

C.F.

www.brusselsairlines.com

Photo : © Brussels Airlines

Article mis en ligne en août 2020

Le secteur du tourisme continue d'agir contre la pollution plastique

La pandémie du Covid-19 en cours a déjà durement frappé le secteur du tourisme, mettant en péril plus de 100 millions d'emplois. Alors que les pays commencent à se redresser et que le tourisme redémarre pour un nombre croissant de destinations (fin juillet 2020, 40 % des destinations avaient assoupli les restrictions sur les voyages), l'Initiative Mondiale sur le Plastique et le Tourisme, dirigée par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), en collaboration avec la Fondation Ellen MacArthur, a fourni un plan d'action aux parties prenantes des secteurs public et privé pour s'attaquer aux causes profondes de la pollution plastique en ces temps compliqués.

L’Initiative Mondiale sur le Plastique et le Tourisme rassemble le secteur du tourisme autour d'une vision commune pour s'attaquer aux causes profondes de la pollution par les plastiques. Elle permet aux entreprises et aux gouvernements de mener des actions concertées, donnant l'exemple dans la transition vers la circularité dans l'utilisation des plastiques.

Une nouvelle série de recommandations décrit comment le secteur du tourisme mondial peut poursuivre sa lutte contre la pollution plastique tout en faisant face efficacement aux défis de santé publique et d'hygiène de la pandémie Covid-19. En effet, lorsqu'ils ne sont pas correctement éliminés, les produits tels que les gants, les masques et les bouteilles de désinfectant peuvent finir par polluer les milieux naturels autour des principales destinations touristiques.

Les recommandations illustrent comment la réduction de l'empreinte plastique, l'augmentation de l'engagement des fournisseurs, la collaboration plus étroite avec les services de gestion des déchets et la garantie de la transparence sur les mesures prises, peuvent contribuer de manière significative à une reprise responsable du secteur du tourisme.

Le secrétaire général de l'OMT a déclaré : «Nous avons la responsabilité de reconstruire en mieux. Ne pas gérer de manière responsable la transition vers la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés, y compris l'accent mis sur les mesures de santé et d'hygiène, peut avoir un impact environnemental important, c'est pourquoi cet engagement renouvelé est d'une importance vitale. Nous sommes fiers d'annoncer aujourd'hui les premiers signataires de l’Initiative Mondiale sur le Plastique et le Tourisme». Et la directrice de la division de l'économie du PNUE a ajouté : «Nous devons adopter une approche scientifique et soutenir les gouvernements, les entreprises et les communautés locales pour nous assurer que nous prenons les mesures les plus efficaces pour protéger l'hygiène et la santé sans créer de pollution et nuire à notre environnement naturel. Ces recommandations portant sur l'hygiène et le plastique jetable peuvent accompagner les acteurs du secteur du tourisme dans leurs efforts pour une reprise responsable».

La publication des recommandations, le 22 juillet 2020, a eu lieu au moment même où des entreprises de premier plan mondial – le groupe Accor, le Club Med et le Groupe Iberostar – consolidaient leur engagement dans la lutte contre la pollution plastique et devenaient trois des premiers signataires officiels de l'Initiative Mondiale sur le Plastique et le Tourisme, avec plus de 20 signataires de tous les continents, y compris des acteurs clés de l'industrie et des organisations de soutien qui joueront le rôle de multiplicateurs. Parallèlement à cela, le Fonds mondial pour la nature (WWF), qui est membre du Comité consultatif de l'Initiative Mondiale sur le Plastique et le Tourisme, a fait état des recommandations.

C. de V.

www.unwto.org

Article mis en ligne en juillet 2020

Carte de la Wallonie gourmande
Carte de la Wallonie gourmande

Wallonie Belgique Tourisme vient d’éditer une toute nouvelle carte intitulée «40 visites gourmandes en Wallonie».

Cette carte propose une sélection de quarante producteurs et artisans fiers de mettre en valeur leur terroir, leur savoir-faire, leur générosité et leur identité. Brasseurs, vignerons, chocolatiers et autres producteurs wallons y sont présentés en quelques lignes, avec les informations pratiques et les dégustations proposées. Comme, entre autres, la Brasserie Dubuisson en Wallonie Picarde et son tout nouveau Beerstorium à Pipaix, le vignoble de l’Abbaye de Villers-la-Ville, les chocolats d’Edouard à Florenville, la Siroperie artisanale d’Aubel et l’Escargotière de Warnant, qui proposent une visite de leurs infrastructures ou ateliers.

La carte est disponible en version papier au bureau d’informations touristiques de WBT à Bruxelles (Espace Wallonie : 25 rue du Marché aux Herbes) et dans les organismes et chez les partenaires touristiques répartis dans toute la Wallonie. Elle est aussi disponible sur le site : visitwallonia.be/visites-gourmandes.

D.T.

Article mis en ligne en juillet 2020

Guide Michelin Main Cities of Europe
Guide Michelin Main Cities of Europe

Cette année, la sortie du Guide Michelin Main Cities of Europe a été retardée à cause de la crise du Covid-19, mais coïncide avec la réouverture progressive des restaurants européens. Les nouvelles récompenses attribuées mettent en lumière la diversité et la qualité des établissements présents sur le territoire européen. Aussi indispensable aux hommes/femmes d'affaires qu'aux touristes qui aiment sillonner les routes gourmandes d'Europe, cette édition 2020 regroupe 39 villes, dans 23 pays, et recommande plus de 1.850 établissements parmi lesquels 24 restaurants de 3 étoiles dont 4 nouveaux, 95 de 2 étoiles dont 13 nouveaux, 380 établissements d'une étoile dont 52 nouveaux, et 253 établissements «Bib Gourmand» dont 41 nouveaux.

En Pologne, Cracovie reçoit sa toute première étoile Michelin : une récompense attribuée à Bottiglieria 1881, où le talentueux chef Przemyslaw Klima transforme le meilleur du terroir polonais dans ses assiettes modernes et créatives. Intimistes, ses caves à vin séculaires de Kazimierz offrent le parfait décor pour découvrir le travail du chef.

Ljubljana, capitale de la Slovénie, fait son entrée dans le guide pour la première fois. L’établissement Atelje, où officie le chef Jorg Zupan, reçoit une étoile. Nourri de ses expériences dans les cuisines du monde entier, le chef y propose une cuisine simple mais raffinée, dans un cadre moderne et décontracté.

La scène culinaire autrichienne s’enrichit de deux nouveaux restaurants d'une étoile : APRON et The Glass Garden. Le premier, situé à Vienne, est notamment remarquable par son impressionnante cuisine ouverte, d’où l’on peut observer le chef Stefan Speiser réinterpréter des classiques de la gastronomie autrichienne. Quant à The Glass Garden, à Salzbourg, il prend place dans un impressionnant dôme de verre, offrant une merveilleuse vue sur la ville. C’est dans ce cadre que le chef Markus Mayr propose une cuisine sophistiquée et contemporaine.

La Pologne, quant à elle, accueille deux nouveaux «Bib Gourmand» : Szóstka à Varsovie, avec ses audacieux plats à partager, et Fiorentina à Cracovie avec ses réinterprétations modernes des classiques polonais. Ljubljana, en Slovénie, a désormais aussi son premier «Bib Gourmand» : le restaurant Na Gradu.

C.F.

Article mis en ligne en juillet 2020

Qatar Airways revient à Bruxelles
Qatar Airways revient à Bruxelles

Qatar Airways poursuit le redéploiement de son réseau dans le monde avec plus de 45 destinations desservies et 270 vols hebdomadaires.

Depuis le 26 juin dernier, Qatar Airways dessert à nouveau Bruxelles à raison de trois vols par semaine à destination de Doha. Pour rappel, avant la crise liée à la pandémie du Covid-19, la ligne Doha-Bruxelles était opérée quotidiennement.

Depuis Doha, les voyageurs venant de Belgique peuvent rejoindre les destinations desservies par la compagnie au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie, dans le Pacifique et en Amérique, en tenant compte des restrictions d’entrée mises en vigueur par les gouvernements locaux.

Alors que les restrictions d'entrée s'assouplissent à travers le monde et que les voyageurs reprennent confiance, le nombre de réservations augmente également, permettant à Qatar Airways d’accroître ses fréquences vers Athènes, Dallas-Fort Worth, Dublin, Islamabad, Jakarta, Karachi, Lahore, Milan, Rome et Singapour. La compagnie qatarie continue également à assurer des vols quotidiens vers de nombreuses destinations mondiales clés dont Londres Heathrow, Melbourne, Séoul, Sydney, Tokyo et Zurich, offrant un réseau solide permettant une connectivité fluide.

Afin de permettre aux voyageurs de planifier leur voyage en toute tranquillité, la compagnie aérienne a étendu ses mesures commerciales pour offrir encore plus de choix aux passagers. Tous les détails et les conditions sont disponibles sur le site de la compagnie : www.qatarairways.com.

C.F.

Article mis en ligne en juillet 2020

Carte touristique de la Bataille des Ardennes
Carte touristique de la Bataille des Ardennes

La Bataille des Ardennes, durant l’hiver 1944-1945, est la dernière grande bataille du front ouest lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle a fortement marqué les esprits par la violence de ses combats, ses conditions climatiques extrêmes et son issue déterminante.

Un peu partout dans les Ardennes, des événements sont organisés afin de commémorer les 75 ans de cet épisode. Mais tout au long de l’année, ce sont de nombreux musées, sites historiques, mémoriaux et chars qui permettent de redécouvrir l'histoire.

Pour accompagner les visiteurs, Wallonie Belgique Tourisme a édité une nouvelle carte touristique, en collaboration avec la Fédération Touristique du Luxembourg belge. Les principaux lieux de mémoire à visiter y sont accompagnés d’explications historiques didactiques et d’une ligne du temps. Une carte historique facilite la compréhension des déplacements des armées. Des circuits-balades offrent la possibilité de découvrir ces témoignages au fil de beaux paysages.

Cette carte bilingue (français/anglais et néerlandais/allemand) est disponible gratuitement auprès des opérateurs touristiques ainsi que sur le site: walloniebelgiquetourisme.be/batailledesardennes. Sur ce site se trouvent également des informations complémentaires sur les lieux à visiter.

G.W.

Article mis en ligne en octobre 2019

Acquisition de Paul Gauguin Croisières par Ponant
Acquisition de Paul Gauguin Croisières par Ponant

Leader mondial de l’expédition de luxe et premier armateur français de navires de croisières, Ponant annonce l’acquisition prochaine de Paul Gauguin Croisières, spécialiste de longue date et internationalement reconnu pour son expertise sur les destinations telles que Tahiti, la Polynésie française, les Fidji et le Pacifique sud.

A l’instar de Ponant, la compagnie Paul Gauguin Croisières allie itinéraires d’exception, service haut de gamme et gastronomie raffinée, pour offrir des expériences inoubliables de voyages en mer. Escales mythiques ou mouillages confidentiels, c’est une invitation au voyage exclusive que les deux compagnies offrent ainsi à leurs passagers, à bord de navires à la taille intimiste.

Fondée en 1988, par des officiers de la marine marchande, Ponant a créé un nouveau style de croisières, sous pavillon français, à travers une conception unique du voyage en mer : accéder à des territoires exceptionnels à bord de yachts au design raffiné où art de vivre, discrétion, service attentionné et cuisine d’excellence tiennent une place de choix. En 2018, Ponant a mis sur pied une Fondation avec pour objectif de préserver les océans et les pôles, ainsi que favoriser les échanges entre les peuples autochtones.

De son côté, Paul Gaugin Croisières propose une expérience de croisière de luxe au cœur des trésors de Tahiti, de la Polynésie française et du Pacifique sud, à bord du m/s Paul Gauguin, navire 5 étoiles à la capacité d’accueil de 332 passagers.

A noter toutefois que dans le cadre de cette acquisition, les deux compagnies conservent leur identité propre.

C.F.

www.ponant.com - www.croisierespaulgauguin.fr

photo : CG © Paul Gauguin Cruises

MUDIA : nouvelle attraction-musée en Province du Luxembourg
MUDIA : nouvelle attraction-musée en Province du Luxembourg

Installé dans un ancien presbytère du 19e siècle entièrement réaménagé, le MUDIA vient d'ouvrir ses portes, en plein coeur du village de Redu, déjà réputé comme Village du Livre.

Initié par un amateur d’art belge, Eric Noulet, appuyé par l’apport de collections d’art privées belges et internationales, le MUDIA réunit de nombreux chefs-d’oeuvre originaux d’artistes de renom de la Renaissance jusqu’à l’époque contemporaine tels que Véronèse, Brueghel, Auguste Rodin, Léon Spilliaert, Kees Van Dongen, Félicien Rops, Fernand Knopff, Rik Wouters, Pablo Picasso, Amadeo Modigliani, Alberto Giacometti, René Magritte, Hergé, Franquin, Philippe Geluck, ...

Peintures, sculptures, dessins, BD, photographies et cinéma cohabitent dans un parcours ludique, digital et high-tech, invitant les visiteurs de tous les âges à participer tout en leur permettant d’apprendre en s’amusant et de comprendre l’univers de l’Art et son évolution.

La particularité du MUDIA réside dans sa scénographie. Avec un dispositif interactif totalement inédit, le musée invite le public à remonter l’histoire à travers un parcours chronologique qui mêle oeuvres d’art et activités ludiques. Au total, une soixantaine de jeux, tableaux animés, vidéos ou tests amusants et intuitifs ponctuent la visite s’étendant sur vingt salles et couvrant sept siècles d’histoire de l’art, du 15e au 21e siècle.

Un film d’animation inédit, pédagogique et ludique à la pointe de la technologie, a été créé spécialement pour le MUDIA. Ce court métrage de dix minutes est projeté dans la dernière salle du musée et permet aux adultes et aux enfants de naviguer sur le « courant de l’art » à la découverte des différents mouvements artistiques et de leurs évolutions, et ce, par le biais d’oeuvres emblématiques.

En plus des nombreuses activités présentes dans chaque salle, un audioguide a été conçu pour le jeune public. La petite fille du film d'animation – la mascotte du MUDIA – pose à une guide les questions que de nombreux visiteurs n'oseraient se permettre et la guide y répond dans un langage simple et accessible. Le parcours est émaillé de petites histoires étonnantes et intrigantes sur les oeuvres, leurs auteurs, l'époque.

Avec plus de 300 oeuvres originales rendant compte de 46 mouvements d’art différents et suivant une approche didactique singulière – illustrée par son slogan «L'Art Autrement» –, le MUDIA offre aux visiteurs – avertis et non-avertis – une vision globale de l’Histoire de l’Art.

S.B.

MUDIA : tél. 061 51 11 96 – www.mudia.be

Photo : vue façade avant du MUDIA / © Atelier de la Grange